Le temps dédié : un outil simple et efficace pour se connecter

Mon défi : semaine 5 sur 21

La parentalité positive encourage les parents à passer du temps de qualité avec ses enfants. On est bien d’accord, il n’y a pas besoin d’avoir lu la bibliothèque d’Isabelle Filliozat pour le savoir. Mais dans la pratique, je me dis qu’instaurer des temps dédiés, ce n’est pas si simple que ça..Pour beaucoup de parents, c’est tout bonnement impossible de passer plus de temps avec ses enfants ! Le travail, les trajets, les courses… Pour d’autres, ils sont déjà H24 avec eux !!! Alors ça veut dire quoi concrètement ce temps dédié ? Et comment ça marche ?

Le temps dédié, qu’est-ce que c’est ?

Le principe du temps dédié est simple. Il s’agit pour un seul parent de passer un temps régulier et programmé avec un seul de ses enfants.

C’est un moment spécial rien qu’à deux qui permet d’établir une connexion. Pour Jane Nelsen (auteur de La Discipline Positive), le temps dédié est une bulle d’amour inconditionnel, d’attention exclusive, de présence à l’autre, un bonheur partagé.

Ce temps dédié est génial car…

  • Il me permet de passer de super moments avec mon Poussinou et d’avoir de beaux souvenirs en tête. Et heureusement que je les vis ces moments-là ! Car quand ça ne va pas ou qu’il me rend dingue, je repense à ces temps dédiés et cela me ramène aux raisons pour lesquelles j’ai souhaité devenir parent : ce besoin de donner de l’amour inconditionnel à mon Poussinou et celui de me/nous faire plaisir. Ainsi, je peux enfin me calmer et redescendre.
  • C’est un outil très pratique pour les parents car il permet de reporter la satisfaction du besoin exprimé de façon respectueuse. Si par exemple ton enfant n’arrête pas de te tourner autour parce qu’il a envie de jouer avec toi mais que tu es en train de cuisiner par exemple, tu peux lui dire “Ton jeu a l’air vraiment super. On pourrait peut-être y jouer lors de notre temps dédié ? J’ai trop hâte ! Je termine de préparer le repas et après, ce sera enfin notre temps rien qu’à nous !”
  • Savoir que l’on compte pour l’autre développe des sentiments d’appartenance et d’importance, on se sent connectés.
  • Une fois qu’une réelle connexion est établie entre soi et son enfant, cela permet de gravir un tas d’obstacles !

Reçois ton e-book "Comment favoriser la connexion parent-enfant"

connexion

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai cet e-book de 67 pages créé par 10 blogueurs passionnés de parentalité, d’éducation, d’alimentation, de voyage ou encore de développement personnel. Tu y découvriras leurs astuces et conseils pour se connecter avec ton enfant.

connexion

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai mon e-book dans lequel tu découvriras 5 clés qui t'aideront à obtenir la coopération de ton enfant ainsi qu'une boîte à outils à utiliser sans modération !

J’ai horreur des spams. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En t’inscrivant ici, tu recevras des informations de la part de Parent Plus Qu’Imparfait afin d’aider ton enfant à mieux grandir tout en respectant tes propres besoins. Tu peux te désabonner à tout instant.

C’est chouette, non ? Même si sur le principe, cela paraît très simple, il y a toutefois quelques petites règles à ne pas oublier pour en tirer un maximum de bénéfices.

Le temps dédié, ce n’est pas…

  • Une récompense ou un privilège
  • Un moment à annuler à cause d’un comportement inapproprié (l’utiliser comme une punition)
  • Un temps où l’on règle ses comptes
  • Un tête-à-tête pour lui faire la morale
  • Un échange pour rechercher des solutions à un problème
  • Le moment de checker ses mails, de passer un coup de fil ou de surfer sur Internet. On met son portable en silencieux et on profite de l’instant présent.

bienfaits temps dédié
Le temps dédié par âge

Cet outil est à adapter en fonction de l’âge de l’enfant.

Chez les tout-petits

  • Ton enfant à moins de 2 ans : pas besoin de planifier avec lui des temps dédiés car la notion de temps est trop abstraite pour lui. En revanche, n’hésite pas à passer tous les jours des moments où tu es pleinement avec lui, des moments de partage autre que les soins ou les repas. Tu peux par exemple chanter des chansons en faisant la gestuelle, jouer, réaliser une activité manuelle ou même lui faire le show ! J’adore mettre de la musique et danser, sauter, prendre un faux micro et chanter devant lui ! Il est fan !
  • Ton enfant a entre 2 ans et 6 ans : l’idéal est de prévoir 10 minutes par jour et de l’intégrer dans la routine (j’en parlerai dans un prochain article). Cela lui permet d’avoir de la maîtrise en plus de l’attention. Si c’est trop compliqué pour toi, ça peut être un jour avec un parent et le jour suivant l’autre parent. Lorsqu’on rentre à la maison après une journée de travail, on a quelquefois la flemme de jouer avec son enfant. Mais je te recommande de le faire pour deux raisons (en plus des raisons évoquées plus haut) : 
  1. Tu as peut-être la flemme mais lorsque tu commences, tu es en fait super content de vivre cet instant de pur bonheur
  2. Ton enfant ne t’a pas vu de toute la journée. Peut-être que tu galères le soir pour le coucher, il t’invente un tas de prétextes pour ne pas dormir. Il est possible que la raison pour laquelle il fait ça est dû au fait qu’il est en recherche d’attention, il a besoin de passer du temps avec toi, c’est juste qu’il l’exprime d’une façon maladroite. Faire un temps dédié quotidien avec lui va lui permettre, petit à petit, de combler ce besoin et cette frustration.
  • Ton enfant a entre 6 et 12 ans : tu peux espacer ces temps dédiés pour n’en faire qu’un seul par semaine de 30 minutes. Mais cela dépend des enfants et de votre relation donc à voir ce que tu penses être le mieux pour lui. Dans tous les cas, il faut que l’activité réalisée lors de ce temps dédié soit compatible avec l’organisation familiale et que tu sois sûr d’être entièrement disponible pour ton enfant. Quelques exemples d’activités : réaliser une activité artistique, bricoler, jardiner, cuisiner, aller boire un chocolat chaud dans un salon de thé le samedi après-midi, faire une activité commune (yoga parents-enfants, aller à la piscine…), prendre l’apéro !
  • Ton enfant est dans l’adolescence : bon, on va pas se leurrer, ton ado, il préfère passer du temps (en réel ou en virtuel) avec ses potes. Déjà, ne t’inquiète pas si tu es en plein dedans, ce n’est qu’une phase. Plus tard, il prendra de nouveau plaisir à passer du temps en famille. Mais planifier un temps dédié de temps en temps est important pour maintenir cette connexion. Une heure par mois par exemple est une bonne option (ou 30 minutes toutes les deux semaines). On peut réfléchir ensemble aux activités (il faut qu’elle lui fasse réellement plaisir) et proposer par exemple de réaliser une activité payante un mois sur deux, en définissant un budget max. Petit conseil : éviter de sortir dans des lieux qu’il a l’habitude de fréquenter avec ses copains.

Petite note à destination des enseignants : Jane Nelsen explique que vous pouvez tout à fait mettre en place ces temps dédiés avec vos élèves. Pour cela, il vous suffit de passer 2/3 minutes avec un élève à la fin de la classe et de discuter sans pour autant parler des problèmes qu’il peut rencontrer en classe. Les enfants seront d’abord sur la réserve puis ils s’ouvriront petit à petit et vous pourrez ainsi établir une connexion avec chacun d’entre eux.


Mettre en place le temps dédié et choisir une activité

La toute première chose à faire est de planifier ensemble ces temps dédiés. Il faut les programmer de sorte que tu es sûr de pouvoir respecter ton engagement. Ensuite, on définie une activité. Ce qui est important, c’est que les idées d’activités viennent de vous deux. Pour ce faire, on peut par exemple avoir un carnet à disposition dans lequel chacun y note ses idées d’activités.

Ensuite, on peut consacrer 10 minutes ponctuellement à la fin d’un temps dédié à trier ensemble ces activités (activités faciles, celles qui demandent d’’être anticipées, celles qui sont coûteuses, celles qui prennent beaucoup de temps, celles qui sont irréalisables pour le moment…).

Puis on détermine l’ordre de ces activités pour les prochains temps dédiés. Par exemple : semaine prochaine => restaurant ; deuxième semaine => soirée TV avec film débile et pot de glace ; troisième semaine => jeux de société ; quatrième semaine : apéro… Si tes temps dédiés ont lieu toutes les semaines, vous aurez ainsi défini les activités de chaque temps dédié pour le mois.

As-tu déjà mis en place ces temps dédiés ? Quelles activités réalisez-vous durant ces temps dédiés ? N’hésite pas à partager des idées d’activités que tu aimerais réaliser, cela donnera des idées aux autres Parents Plus Qu’Imparfaits.


Tu viens de lire l’article 5 sur 21 de mon défi. Le défi que je me suis lancé ? Tester 21 principes de la discipline et la parentalité positive en 21 semaines et partager avec toi chacune de mes expériences. > En savoir plus sur le défi.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

Reçois gratuitement l'e-book "Comment obtenir la coop​​​​ération de son enfant"