[VIDÉO] Fatigue, nerfs à vif : comment s’en sortir ?

Au bord du burn out parental…

Fatigue, manque de patience, de bienveillance… Voici le thème de ma nouvelle vidéo. Tu n’as toujours pas posé ta question autour de la parentalité déculpabilisante et constructive ? N’oublie pas de le faire, en commentant cet article, j’y répondrai en vidéo.

Transcription du texte de la vidéo

Salut à toi Parent Plus Qu’Imparfait…

Aujourd’hui, je réponds à la question de Sonia, maman de deux enfants de 3 ans et 1 an. Elle me dit : Comment faire quand nous sommes à bout de fatigue et donc à bout de nerfs et que nous en perdons notre bienveillance et notre motivation à faire des activités avec nos enfants ?

Je suis…

Emma Lagarrigue, déculpabilisatrice parentale et auteure du blog Parent Plus Qu’Imparfait.

Tu as besoin d’une chose pour se sentir mieux et réduire la fatigue

Quand on est au bord du burn out parental, il y a urgence. Il faut agir, même si on n’a pas de proches sur qui se reposer. Et pour lutter contre la fatigue, je pourrais te dire de manger 5 fruits et légumes par jour, de ne pas manger de saloperies industrielles, de bannir les écrans, de faire du sport… C’est sûr, il existe de nombreuses façons d’améliorer notre bien-être. Mais moi, je ne vais pas aborder ces options. Même si elles sont recommandées bien sûr.

T’es prêt à entendre LA clé pour récupérer d’une fatigue extrême ? Alors voilà, si tu es crevé et au bout de rouleau, tu as besoin de… sommeil. Je sais, t’es déçu que je te dise ça. Et puis, ça peut paraître complètement fou voir utopique lorsqu’on a des enfants, surtout des petits, mais c’est possible et de toute façon, c’est indispensable pour ta santé physique et mentale ! En fait, t’as pas le choix !

Car la fatigue est notre pire ennemi : ça peut bousiller notre couple, notre relation avec nos proches, avec nos enfants, ça joue sur notre humeur, sur notre bienveillance et ça fait mal à notre corps et à notre esprit. Donc il n’y a aucune raison ou excuse plus importante que le sommeil. Il n’y en a qu’une qui arrive à égalité avec ton sommeil : c’est de combler les besoins de ton bébé.

Voici ce que je te propose de faire…

· Premièrement, tu te couches dès que ton enfant dort. Même si vous vous coupez d’une vie sociale ou de couple pendant un temps. Je sais que quand notre enfant dort, on a 50 000 autres trucs à faire : que ce soit par rapport à la maison ou simplement passer du bon temps. Mais là, t’as pas le choix, il faut que tu dormes.

· Deuxièmement, si t’as la chance d’être en couple, on se relaie. Je sais qu’au début, ça peut être stressant si on a l’habitude de gérer telle ou telle chose. Mais fais le test, tu verras que ça se passe très bien sans toi aussi. Et même si tu ne dors qu’une heure en plus, c’est toujours ça de gagné !

· Troisièmement, si tu es sur le point de craquer et que tu es en couple ou que tu as un proche pour garder ton enfant, j’ai une option pour toi. Radicale certes mais il faut que tu prennes les choses en main ! Si tu as besoin d’un repos complet, fais-toi une nuit seul à l’hôtel près de chez toi. Il existe de nombreuses promo en last minute. Tu te couches en début de soirée. Et tu reviens à la maison une fois que tu as pris le temps de te réveiller, que tu as pris un bon petit-déjeuner, que tu as pris le temps qu’il fallait pour te préparer.

Donc pour résumer, il faut que tu dormes afin de lutter contre cette fatigue. C’est vital.

Je sais, c’est relou. Mais je ne suis pas non plus en train de te demander de faire le poirier en buvant une boisson à base de plantes un peu chelous. Ferme les yeux, laisse-toi aller et dors…

L’autre point que je voulais aborder…

C’est de dire STOP à la quête de perfection.

Ohlala ! Cette famille a l’air tellement parfaite. Ca me donnerait presque la gerbe. Ses enfants, elle les a eus dans une pochette surprise Disney ou quoi ? Sérieux, j’ai loupé quoi pour en arriver là ? Ou alors les miens ils ont un truc qui cloche ! Genre hyperactif, précoce, TSA… Ou tout en même temps peut-être !

Quand on regarde Instagram ou les magazines… On se dit que c’est la course à la perfection ! Il faut être parents de plusieurs enfants mais pas trop d’enfants quand même, avoir un métier cool, passer du temps avec ses enfants, jouer avec eux, faire la popote, prendre soin de son apparence, faire des sorties à deux, entre amis, faire l’amour (pas entre amis cette fois, enfin, chacun fait ce qu’il veut), être bienveillants, se cultiver, pratiquer le miracle morning…

Tu connais pas le miracle morning ? Nan mais attends, ça a changé ma vie ! Donc tu vois, je mets mon réveil à 5h, bon ça pique un peu… Et comme ça, je profite du calme de la maison tu vois, les enfants sont encore endormis. Je me fais une séance de Yin Yoga pour rééquilibrer mon flux vital et harmoniser les énergies et après, je me bois un bon verre d’eau chaude pour purifier les srotas. C’est des canaux… Heu… J’ai pas tout compris en fait. C’est super !

Reçois gratuitement l'e-book "Comment obtenir la coopération de son enfant"

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai mon e-book dans lequel tu découvriras 5 clés qui t'aideront à obtenir la coopération de ton enfant ainsi qu'une boîte à outils à utiliser sans modération !

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai mon e-book dans lequel tu découvriras 5 clés qui t'aideront à obtenir la coopération de ton enfant ainsi qu'une boîte à outils à utiliser sans modération !

J’ai horreur des spams. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En t’inscrivant ici, tu recevras des informations de la part de Parent Plus Qu’Imparfait afin d’aider ton enfant à mieux grandir tout en respectant tes propres besoins. Tu peux te désabonner à tout instant.

Ce qui est terrible…

C’est que t’auras toujours une copine ou un collègue pour t’enfoncer dans la culpabilité : « Oulala, t’as mauvaise mine ! Ca, c’est parce que tu manges pas assez de légumes bio ! Je t’ai dit que j’avais arrêté le gluten, le lactose, les œufs et la viande ? C’est fou comme j’me sens mieux maintenant ! »

Ou encore une personne âgée pour te dire : « De mon temps, on n’était pas fatigué comme ça ! Faut dire, on se faisait pas bouffer par les enfants comme aujourd’hui ! »

Et même si tu te coupes de ces personnes, il y aura toujours les médias ou tout simplement, ta petite voix intérieure qui t’enferme dans des pensées négatives.

Je suis nulle, non mais quelle mère rentre aussi tard du travail ? Je n’ai même pas joué avec lui ! Pourtant c’est écrit dans les bouquins de parentalité positive, il faut que je joue avec lui !

On nous fout la pression et on SE fout la pression !

Et le problème avec ça, couplé à la fatigue, c’est qu’on en oublie qui on est et quelles sont nos valeurs. On ne trouve plus de sens à notre vie. Et ça, ça déprime.

Alors on va commencer par dire STOP à tout ça ! Mais comment ?

Comment dire STOP à la culpabilité

As-tu remarqué que plus tu te dis de ne pas penser à quelque chose, et plus tu y penses ? Petit exercice : ne pense pas à une girafe. Alors, t’as pensé à une girafe, n’est-ce pas ? Et bien c’est pareil pour les pensées négatives.

Alors comment faire pour s’en débarrasser et lâcher prise ? Pour assumer ce qu’on fait ou ce qu’on ne fait pas ? On ne va pas tout envoyer balader quand même ? Ce qu’on veut, c’est faire mieux, c’est développer un esprit perfectible. Et non pas être parfait. Parce que quand c’est parfait, c’est pas fait !

Alors évidemment, il y a la méditation, la respiration, le yoga, la relaxation par les plantes et toutes ces autres choses qui me dépassent complètement et dont je ne vais pas te parler. Mais tu trouveras énormément de ressources sur Internet.

Voici mon plan d’actions pour les Parents Plus Qu’Imparfaits pour dire stop à la culpabilité et pour reprendre du poil de la bête. Parce là, il y a urgence.

Mon plan d’actions pour dire stop à la culpabilité

Lâcher prise

Quand ça va ne pas, que je me sens nulle, que je me dis que j’ai pas fait ce qu’il fallait, je me dis : OK, je ne suis pas parfaite, je ne le serai jamais et c’est pour cette raison que je suis unique. En plus, je n’ai pas envie d’être un exemple de perfection pour Poussinou parce que sinon, bonjour la pression que je lui mets ! Imparfaite et fière de l’être !

Maintenant, je vais te faire travailler

– Prends un moment pour écrire toutes les choses qui te tiennent à cœur et que tu aimerais pouvoir faire et incarner. Par exemple :

o Cuisiner de bons petits plats

o Me coucher plus tôt

o Jouer plus avec mon enfant

o Lire plus

– Dans toutes ces idées, soulignes les 3 qui te tiennent le plus à cœur et qui intrinsèquement te font plaisir. Exemple : si dans ta grande liste de choses que tu aimerais pouvoir faire, tu as mis « jouer plus souvent à des jeux de société en famille » mais que tu détestes les jeux de société, ne choisis surtout pas cette idée dans ton top 3.

– Parmi ces 3 idées, sélectionne celle qui te semble la plus facile à mettre en place et réfléchis à un plan d’actions pour la concrétiser.

Pourquoi je te propose de faire ça ? Parce que j’aurais beau te dire « mais arrête de te mettre la pression, arrête d’avoir des pensées négatives… », ça ne marchera pas ! Je le sais, je suis la première concernée ! Alors mon secret pour arrêter de courir après la perfection, c’est de me fixer un seul objectif. De faire les choses pas à pas. Sinon, je me décourage face à l’ampleur du travail !

Et quand j’arrive à réaliser mon objectif, par exemple trouver une organisation pour cuisiner, je suis super fière de moi ! Ensuite, quand j’ai réussi à instaurer ma routine cuisine, j’ai deux options pour l’objectif d’après : soit je veux aller plus loin dans la notion de cuisiner maison, par exemple cuisiner moi-même les goûters, soit je passe à tout autre chose, par exemple lire plus.

Donc pour résumer et t’aider à te détacher de cette pression et de cette fatigue…

…Ce que je te propose, c’est :

· Déjà de ne pas te forcer à faire les choses qui te rendent malheureux.

· Te fixer des objectifs, une liste d’envies pour avancer et retrouver un sens à ta vie.

· D’avancer pas à pas, objectif par objectif.

Et bien sûr, de passer le sommeil avant toute autre chose le temps que tu te requinques et que la fatigue se fasse moins sentir.

Pour conclure

J’espère que cette vidéo va t’aider à retrouver de la motivation.

Si cette vidéo t’a plu, n’hésite pas à la partager. Et surtout, n’oublie pas de poser ta question en commentaire juste en dessous. J’y répondrai en vidéo.

D’ici là je te dis à très vite et surtout, n’oublie pas d’être imparfait !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

Inscris-toi à ma newsletter et reçois gratuitement l'e-book "Comment obtenir la coop​​​​ération de son enfant"