Nouvelle année : je ne te souhaiterai pas une “bonne et heureuse année”

Ca y est, nous y voilà ! Une nouvelle année commence avec son florilège de bonnes résolutions et de vœux prononcés par des proches et des moins proches. Dans ce billet, j’ai décidé pour ma part de ne pas te souhaiter une “bonne et heureuse année”.

Pour accéder à la version audio de cet article, clique sur “Play” ou clique sur “télécharger” juste en-dessous pour enregistrer le podcast :

Nous sommes en début d’année et pourtant, je ne vais pas te souhaiter unebonne et heureuse année”. Je ne te souhaiterai pas non plus de la prospérité, de la réussite, du bonheur, de la chance… Une bonne santé, ça oui ! Mais pour le reste, je laisse les fournisseurs de ton taf ou ta marque de sous-vêtements préférée s’en charger.

Ce que je te souhaite pour cette nouvelle année, c’est de…

Non, c’est certain, je ne te souhaiterai pas une “bonne et heureuse année”. Ce que je te souhaite pour cette nouvelle année, c’est de :

🎀 Réaliser le pouvoir immense que tu as sur ta vie pour passer de spectateur à acteur de ta propre vie.

🎀 Changer la vision que tu as du monde qui t’entoure et de ton monde intérieur.

🎀 T’approprier des concepts et des méthodes qui changeront ta vie comme ils ont changé la mienne.

🎀 Te rendre compte à quel point tu peux être maître de tes émotions (et uniquement tes émotions, pas celles des autres).

🎀 Réussir à te reconnecter à toi-même.

🎀 Pouvoir prendre des rendez-vous réguliers avec toi-même pour te sentir mieux.

🎀 Faire preuve de bienveillance envers toi-même.

Est-ce égoïste ?

On peut se dire que penser à soi et à son bien-être est un acte très égoïste – surtout quand on a des enfants – mais pour ma part, je suis convaincue du contraire.

Lire aussi :  3 attitudes pour développer la bienveillance envers soi-même

Parce que réaliser un travail sur soi, c’est se donner les chances d’être plus en paix avec soi-même et avec les personnes qui nous entourent. Alors forcément, si on se sent mieux, nos relations avec les autres et en particulier avec nos enfants seront plus apaisées. Et en bonus, on donne l’exemple à nos enfants ! Alors pourquoi s’en priver ?

Reçois gratuitement l'e-book "Parentalité : et si la bienveillance commençait par soi ?"

bienveillance envers soi

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai cet e-book de 72 pages créé par 13 blogueurs passionnés de parentalité et de développement personnel. Tu y découvriras leurs conseils pour être bienveillant envers soi-même.

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai cet e-book de 72 pages créé par 13 blogueurs passionnés de parentalité et de développement personnel. Tu y découvriras leurs conseils pour être bienveillant envers soi-même.

bienveillance envers soi

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai cet e-book de 72 pages créé par 13 blogueurs passionnés de parentalité et de développement personnel. Tu y découvriras leurs conseils pour être bienveillant envers soi-même.

J’ai horreur des spams. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En t’inscrivant ici, tu recevras des informations de la part de Parent Plus Qu’Imparfait afin d’aider ton enfant à mieux grandir tout en respectant tes propres besoins. Tu peux te désabonner à tout instant.

Voilà pourquoi je ne te souhaite pas une “bonne et heureuse année”…

Bien sûr que j’espère que tu passeras une chouette année ! Mais la vie, ce n’est pas que des moments heureux. D’ailleurs, même quand tu obtiens ce dont tu avais rêvé, tu es certes satisfait, mais pas toujours plus heureux. Combien de personnes estiment avoir tout ce dont elles rêvent sans se sentir heureuses ?

Je pense que la plus grande force dont nous pouvons nous doter, c’est de savoir comment traverser les moments difficiles, qu’ils s’agissent de petites contrariétés ou de grands drames, sans perdre notre confiance, notre joie de vivre et notre âme.

Et en tant de parents, c’est aussi bien sûr pouvoir transmettre cette force à nos enfants. Car malgré tous les efforts que nous pouvons déployer, nous ne pourrons jamais leur éviter de vivre des déceptions ou des échecs. Surtout quand ils deviendront adultes.

Lire aussi :  Remplacer le mot Désolé par Merci : un petit pas vers l'amour de soi

La, ou plutôt les questions à se poser sont donc pour moi les suivantes : comment arrêter de subir les choses qui nous entourent ? Comment mieux vivre nos émotions ? Que faire pour voir le verre à moitié plein sans se croire dans un monde de Bisounours ? Comment faire pour appréhender nos faiblesses comme des forces ? Comment faire preuve de bienveillance envers soi sans être égoïste ? Que faire pour exprimer nos propres limites avec bienveillance ? Comment se libérer des petits tracas qui empoisonnent notre quotidien ? Comment ne pas se rendre malade par rapport à une situation ?

C’est tout ce travail que je te propose de faire ensemble pour cette nouvelle année. 2020 promet d’être riche en apprentissage et en émotions ! Pour toi, comme pour moi !

Nouvelle année : mes voeux pour les parents plus qu’imparfaits

Evidemment, je te souhaite des relations apaisées avec tes enfants et ta moitié, une complicité sans faille et de l’amour inconditionnel à gogo. Je te souhaite aussi de vivre des moments, qu’ils soient bons ou moins bons, de connexion entre vous. Des moments intenses que seuls des êtres qui s’aiment peuvent vivre.

Pour cette nouvelle année, tu l’as compris, je ne te souhaite pas une “bonne et heureuse année”. Je préfère te souhaiter une année constructive, pour toi-même et pour tes enfants.

J’ai hâte de faire ce cheminement avec toi.

Cheers !

Emma

Image : Ian Schneider
Musique : Steven Breuil

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

Reçois gratuitement l'e-book "Comment obtenir la coop​​​​ération de son enfant"