Les conseils des Experts | Le secret du bonheur selon Julien Peron

Une Interview, un Podcast – Julien Peron, Festival pour l’Ecole de la Vie

Aujourd’hui, il me tenait à cœur de te présenter une personne que tu connais peut-être, un homme très inspirant et que j’imagine très inspiré par l’Homme et par tout ce qui l’entoure. Toutes les actions qu’il entreprend tournent autour du bien-être et de l’éco-responsabilité. Il est réalisateur, bientôt écrivain, voyageur. Il est le fondateur du Festival pour l’école de la vie qui a lieu chaque année à Montpellier. Tu l’as peut-être deviné, il s’agit de Julien Peron.

Clique sur “Play” pour écouter cette interview ou clique sur “télécharger” juste en-dessous pour l’enregistrer :

Qui est Julien Peron ?

Difficile de présenter Julien en seulement quelques mots. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne s’arrête jamais. Julien se qualifie d’abord et avant tout comme un citoyen. Il est devenu entrepreneur en 2003, il n’avait alors que 23 ans. A cette époque, il crée une agence dédiée aux agences de voyages et aux hébergements orientés sur des thématiques d’éco-responsabilité et de bien-être, Neorizons Travel.

Depuis, Julien Peron a développé de nombreux projets et il est aujourd’hui chef d’entreprise, réalisateur, conférencier, bientôt écrivain et créateur de deux événements, Le Festival pour l’école de la vie et le Congrès de l’innovation en éducation.

“C’est quoi le bonheur pour vous ?”

Julien Peron a parcouru le monde pendant 4 ans et a interviewé près de 1500 personnes afin d’étudier et de mieux comprendre ce qu’est le bonheur ainsi que son avenir. Et grâce aux 300 rush qu’il a réalisés, il a pu en faire un film, « C’est quoi le bonheur pour vous ? », afin de réveiller les consciences et de semer des graines.

Julien est en quelque sorte un expert du bonheur ! Il fallait qu’il me révèle ses meilleurs conseils pour être un parent heureux… Je lui ai alors posé la question.

Quel est selon toi le secret pour être un parent heureux ?

Le bonheur est muti-factoriel, il n’y a donc pas qu’une seule clé pour vivre le bonheur. Il y a toutefois un point primordial que nous partage Julien, celui de commencer à s’occuper de soi. Pour cela, il faut comprendre, acter et mettre en place des choses dans son quotidien qui vont être bonnes pour soi.

Sois le changement que tu veux voir dans le monde. Gandhi

Si on veut une société meilleure, il faut que chacun prenne soin de soi. C’est quelque chose de difficile car on n’a pas toujours été éduqué dans ce sens. Mais c’est indispensable si on veut prendre soin des autres et être un exemple pour nos enfants.

Donc un premier pas vers le bonheur réside dans le fait de prendre conscience qu’on a tout à gagner à prendre soin de soi. Et il existe une palette très complète d’outils et de professionnels pour nous aider à aller dans ce sens.

Cela commence par des choses très simples, des choses basiques pour prendre soin de soi et ainsi cultiver son bonheur.

1. Faire attention à son sommeil

Le sommeil est très important pour nous tous. On a tous des durées de sommeil qui sont à géométrie variable. Julien, lui, a besoin de 7 à 8h de sommeil par nuit pour être opérationnel. Mais il ne met pas de réveil car des études ont démontré que mettre un réveil stressait le corps humain. Il se couche donc en fonction de l’heure à laquelle il doit se lever pour ainsi dormir le temps nécessaire.

2. Pratiquer une activité sportive

Avoir une activité sportive assez régulière, ne serait-ce qu’une fois par semaine, pour faire du bien à son corps et à sa tête.

3. S’entourer de gens positifs

Contrairement aux personnes négatives qui puisent dans notre énergie, les personnes positives nous élèvent. Et on se rend compte que souvent, les personnes qui nous appellent pour nous raconter leurs problèmes nous contactent quasi exclusivement pour ça. Il est donc important d’avoir des personnes positives autour de nous.

Reçois gratuitement l'e-book "Comment obtenir la coopération de son enfant"

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai mon e-book dans lequel tu découvriras 5 clés qui t'aideront à obtenir la coopération de ton enfant ainsi qu'une boîte à outils à utiliser sans modération !

Laisse-moi ton adresse e-mail et je t'enverrai mon e-book dans lequel tu découvriras 5 clés qui t'aideront à obtenir la coopération de ton enfant ainsi qu'une boîte à outils à utiliser sans modération !

J’ai horreur des spams. Ton adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En t’inscrivant ici, tu recevras des informations de la part de Parent Plus Qu’Imparfait afin d’aider ton enfant à mieux grandir tout en respectant tes propres besoins. Tu peux te désabonner à tout instant.

4. Méditer

La méditation devrait être recommandée pour tous. Il a été prouvé scientifiquement que méditer 5 à 10 minutes par jour apporte des bienfaits à notre corps.

De plus en plus d’écoles proposent d’ailleurs des ateliers de méditation au sein des établissements publics. Le RYE (Recherche sur le Yoga dans l’Education) est un organisme qui propose des formations de yoga et de méditation au sein des écoles. Leurs ateliers ont été validés par l’éducation nationale depuis de nombreuses années et il est possible de suivre une formation pour animer ces ateliers au sein des écoles.

5. Bien manger

Bien manger relève aujourd’hui du challenge. Pourtant, l’alimentation contribue énormément à notre bien-être et donc nous aide à tendre vers le bonheur. Changer son alimentation, ce n’est pas évident, cela prend du temps – on dit qu’il faut 5 ans pour une personne motivée – car il faut être à l’écoute de son corps. Alors, pas de pression, être dans cette direction et faire du mieux qu’on peut, c’est déjà énorme. Etre cohérent dans ses actions de développement personnel, c’est en fait le chemin de toute une vie.

6. Déceler nos excellences pour le bien de tous

Réussir à déceler nos excellences le plus tôt possible pour les mettre à contribution pour le bien commun, c’est une chose essentielle pour Julien Peron.

Ce qui nourrit notre bonheur, c’est de mettre à contribution nos excellences – là où nous sommes très bons – pour le bien commun et donc de participer à ce changement planétaire. On se sent utile et l’action en elle-même est positive. Ainsi, on vogue sur notre chemin de vie et même si le temps passe vite, il passe de manière très agréable.

L’éducation joue un rôle crucial dans ce domaine. A nous d’accompagner les enfants le plus tôt possible à être ce qu’ils sont et de ne pas les faire rentrer dans un moule ou de faire un transfert de ce que nous n’avons pas eu ou fait lorsque nous étions enfants. A nous, adultes, d’être là afin que chaque enfant se révèle comme il est car nous sommes tous différents. Et accompagner les enfants à se révéler, c’est un vrai cadeau que nous faisons à l’humanité.

Trouver ses excellences pour donner du sens.

Pour résumer ces six points, l’un des secrets du bonheur réside dans le fait de prendre soin de soi pour ainsi être en mesure de prendre soin des autres. C’est exactement comme lorsqu’on est dans l’avion. La consigne, c’est d’enfiler le masque à oxygène sur soi avant de s’occuper des autres.

Le Festival pour l’école de la vie : c’est pas un événement pour les professionnels plutôt ?

Comme je t’expliquais, en plus d’être réalisateur, Julien Peron est aussi le fondateur du Festival pour l’Ecole de la Vie qui a lieu chaque année courant septembre à Montpellier. Parent Plus Qu’Imparfait est d’ailleurs fier d’en être partenaire cette année.

conference - Julien Peron

Il s’agit d’un grand événement autour de l’éducation. Devenir un professionnel de l’enfance, ça s’apprend. Mais est-ce vraiment le cas pour les parents ? J’ai alors posé les questions suivantes à Julien :

Le Festival pour l’école de la vie n’est-il pas plutôt un événement pour les professionnels de l’enfance ? En quoi est-ce pertinent pour un parent de se rendre au Festival ?

Pour Julien, c’est avant tout un événement pour les parents. Mais c’est en effet aussi un événement pour les professionnels et les enfants. Cette année, on y retrouvera 220 exposants qui proposent des outils pour les parents, les enseignants et les enfants. En ce qui concerne les conférences, les thèmes sont très variés mais elles touchent majoritairement les parents (et les enseignants parents).

Ce Festival touche tout le monde en fait, même l’individu en tant que citoyen.

D’où t’es venu la création du Festival pour l’Ecole de la vie ?

La naissance du festival

“Ce festival, c’est le fruit de mon parcours professionnel et personnel. Ma mère, quand j’étais plus jeune, s’intéressait au tarot et à l’astrologie et elle tirait les cartes pour ses amis. J’ai donc très tôt baigné dans tout ce qui touche le développement personnel, jusqu’à en faire mon activité.

stand - Julien Peron

Un jour, j’étais en train de faire du vélo et j’ai eu un flash. J’ai eu l’idée d’une école dans laquelle on se sentirait bien. Lorsque j’étais enfant, j’étais dyslexique et dysorthographique et secrètement, j’imaginais un lieu dans lequel j’aurais pu me sentir bien. En rentrant au bureau, j’ai alors rédigé et publié un article afin de partager mon idée de création d’une école. Quelques mois après, j’avais reçu plus de 600 e-mails de personnes qui voulaient m’aider à créer cette école. Je me suis alors aperçu que je n’étais pas seul et que cela intéressait beaucoup de gens. Comme il était compliqué pour moi de répondre à tous ces messages, j’ai eu l’idée d’organiser un grand pique-nique dans le Larzac pour réunir ces 600 personnes et ainsi avancer sur ce projet d’ouverture d’école.

Et ce pique-nique a eu des allures de festival car des personnes m’ont contacté en parallèle afin de proposer des conférences et des stands. La journée s’est merveilleusement bien passée et à la suite de ce pique-nique, nous nous sommes dit que nous ne pouvions pas nous arrêter en si bon chemin. On a alors cherché un lieu plus accessible à Montpellier pour organiser un nouvel événement l’année suivante. Le pique-nique s’est ainsi transformé en festival, le Festival pour l’école de la vie, et nous sommes passés de 600 personnes la première année à 9 000 personnes la deuxième année.

Un lieu d’échanges et de rencontres

Au cours des 5 dernières années, j’ai pu rencontrer de nombreux professionnels grâce au festival et à mon deuxième film “L’école de la vie, une génération pour tout changer”. J’ai ainsi découvert qu’il y avait plus de 1000 activités différentes pour accompagner les citoyens dans leur développement personnel. Et même chose dans l’éducation : il existe plus de 1000 activités pour accompagner les enfants, les enseignants et les parents. Voire plus !

Je me suis rendu compte de cela grâce mon deuxième film et le festival donc, mais aussi dans le cadre de mon agence de communication qui accompagne les thérapeutes. Je trouve ça incroyable et aussi dingue que ces activités ne soient pas davantage médiatisées ! Il y a tellement d’enseignants et de parents qui aimeraient être aidés pour accompagner au mieux les enfants que je trouve dommage qu’il n’y ait pas plus d’événements comme notre festival pour en parler.

Ce festival, c’est un lieu de rencontres formidable. Le fait qu’il y ait pendant 3 jours, une fois par an, 12 000 personnes qui se réunissent, je trouve que c’est génial pour rencontrer des gens, créer de la synergie et échanger sur des projets communs. On sait que depuis la création du festival, 300 à 400 écoles nouvelles ont vu le jour grâce à ces rencontres. Et il y a sûrement d’autres projets en cours !

C’est un lieu d’échanges pour tous ceux qui pensent que tout part de l’éducation et qu’il faut se mobiliser si on veut faire avancer les choses.”

Un grand merci à Julien Peron pour ses précieux conseils et à toute son équipe pour l’organisation du Festival.

Cette interview t’a donné envie de venir au festival ? Voici le lien vers la billetterie. J’espère avoir la chance de te rencontrer !

Photo : Evelyne Mester
Musique : Steven Breuil

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

Reçois gratuitement l'e-book "Comment obtenir la coop​​​​ération de son enfant"